Vescovato est une commune de Haute-Corse, située dans la région boisée de la Castagniccia.

Vescovato en chiffres

Code postal : 20215

Habitants : 2316 (chiffres de 1999)

Altitude : 0 mètre minimum, 440 mètres maximum.

Accès : la commune Vescovato est située dans les collines qui surplombent la côte orientale de l’île. On y accède par la départementale D237. L’aéroport de Bastia-Poretta et le port de Bastia sont les deux accès les plus proches pour qui vient du continent et souhaite se rendre au village.

Vescovato : à voir, à faire

Les lieux sont un enchantement pour les amoureux de nature et d’espaces sauvages. En vacances à Vescovato, vous aimerez vous promener dans les sous-bois, au coeur des châtaigneraies. Le couvent Capucini date du XVIème siècle et n’est pas dénué de charme, avec sa silhouette trapue qui émerge des frondaisons des arbres. L’horloge de la ville, rythmera vos vacances. Vous pouvez aussi visiter l’église San Martinu, qui sera un havre de fraîcheur en plein été et saura vous séduire par son charme dénué d’emphase.

Depuis le village, vous pouvez aussi facilement rejoindre les plages de la Costa Verde, qui sont situées à moins d’une dizaine de kilomètres.

Informations pratiques

La mairie est joignable au 04 95 36 50 89.

Si vous projetez des vacances dans la région, vous pourrez obtenir de plus amples renseignements à l’office de tourisme Lucciana Poretta au 04 95 38 43 40, ainsi qu’à celui de la Costa Verde au 04 95 38 41 73.
Découvrez le site Internet officiel du village : http://www.vescovato.fr

vezzani

Vezzani est une commune de Haute-Corse, rattachée à la micro-région de la Costa Serena, bien qu’elle ne dispose d’aucun accès à la mer et soit située à l’intérieur des terres.

Vezzani en chiffres

Code postal : 20242

Habitants : 319 (chiffres de 2008)

Altitude : 83 mètres minimum, 1532 mètres maximum.

Accès : la commune de Vezzani est accessible par la départementale D343 et par la départementale D43. Ce sont des routes de montagne sinueuses.

Vezzani : à voir, à faire

Le territoire de la commune, boisé et vallonné, offre de belles opportunités de balades et de randonnées pour qui aime la nature. Vous pouvez aussi visiter l’Eglise paroissiale, découvrir la charmante fontaine des trois grâces, ou observer à proximité l’ancienne mine de cuivre.

Hébergement

Il n’y a pas d’hôtel sur la commune même de Vezzani. Mais vous pouvez, à proximité, vous rendre à l’hôtel Monte d’Oro, sur la commune de Vizzavona, que vous pouvez joindre au 04 95 47 21 06.

Informations pratiques

La mairie est située au coeur du village. Vous pouvez joindre les services municipaux au 04 95 44 01 21. Pour connaître les possibilités touristiques de la région, nous vous conseillons de vous rapprocher de l’office de tourisme de Ghisonaccia, au 04 95 56 12 38.

Nom savant : Sedum Album

Noms corses : U Risu

Description : L’orpin blanc est une plante grasse, relativement petite (entre 5 et 20 centimètres). Leurs fleurs, disposées aux sommets des rameaux, sont minuscules et de couleur variée, allant du blanc au rosé, en virant parfois au jaune ou au bleu. Chacune d’entre elles compte cinq pétales.

Milieu naturel : on trouve l’orpin blanc dans les zones rocailleuses, comme les vieux murets. Cette plante a besoin d’ombre pour se développer, le plein soleil n’est pas pour elle.

U Risu : traditions et symboles

Les apothicaires exploitent l’orpin blanc hors périodes de floraison pour ses vertus diurétiques et pour son aide contre l’hypertension. On l’emploie ainsi contre l’artériosclérose, dont l’une des résultants est une trop forte tension artérielle.

Les feuilles sont parfois consommées mélangées à une salade.

L’arba di L’ascenzione

Certaines espèces de crassulacées jouent un rôle dans le folklore insulaire. Ainsi, on cueille l’arba di l’Ascenzione le matin, avant le lever du jour, le jeudi de l’Ascension. On suspend la plante, racines en l’air, dans la maison que l’on veut protéger. On brûle ensuite la plante séchée le matin du Samedi Saint de l’année qui suit.

En savoir plus

Vous pourrez découvrir tous les secrets de l’orpin blanc, ainsi que bien d’autres plantes, dans le livre Fiori è fiure : plantes sauvages de Corse

Nom savant : Sambucus nigra

Noms corses : U Sambucu, Sambulgu, Sambuculu

Description : Le sureau noir appartient à la même famille que les chèvrefeuilles. S’il peut atteindre 10 mètres de hauteur, il avoisine plus généralement une taille de 2 mètres. Lorsque c’est la saison, le sureau noir donne des fleurs blanches puis des fruits rouges charnus.

Milieu naturel : le sureau noir se trouve plutôt en lisière de forêt, parfois aussi en bordure de rivière ou dans les haies. Il a en effet besoin de lumière pour se développer, et ne peut donc grandir en sous-bois, dans l’ombre.

U Sambucu : traditions et symboles

Le nom du sureau noir vient d’une particularité « anatomique » : ses branches sont creuses ! Il constitue ainsi un excellent matériau pour la fabrication de flûtes, et son nom vient du grec « sambûke », qui désigne justement la flûte. Ses baies, pour le peuple hellénistique, étaient un aliment divin. Pour les Celtes aussi, l’arbre jouait un rôle particulier : c’était l’arbre des morts. Ce rapport à la mort a été repris par la tradition chrétienne : Judas, paraît-il, se serait pendu à la branche d’un sureau. Les petites baies sont flétries de honte à ce souvenir…

Les vertus du sureau noir

La tradition populaire insulaire affirme qu’une décoction de ses fleurs soigne les orgelets et les brûlures. Si on applique le jus de ses fruits sur des boutons, à trois ou quatre reprises, ceux-ci disparaîtraient.

Dans le Niolu, on en fait des tisanes, qui seraient excellente pour soigner les mictions difficiles.

Ces fleurs ont une utilité en cuisine. En effet, dans la cuisine insulaire, on se sert de ses fleurs pour aromatiser les desserts, comme on le ferait de la vanille.

En savoir plus

Vous pourrez découvrir tous les secrets du sureau noir, de même qu’une présentation détaillée et illustrée de cette plante et de bien d’autres, dans le livre Fiori è fiure : plantes sauvages de Corse

vico

Vico est une commune de Corse-du-Sud, qui englobe notamment la station balnéaire de Sagone.

Vico en chiffres

Code postal : 20160

Habitants : 898 (chiffres de 1999)

Altitude : 0 mètres minimum, 1120 mètres maximum.

Accès : on peut rallier Vico par la route par la Départementale 68 puis la départementale 70, ou encore par la département 1 (puis la D423), ainsi que la départementale 23. L’aéroport et l’accès maritime les plus proches sont celui d’Ajaccio, à environ une heure de route.

Vico : à voir, à faire

Le bourg de Vico est typique des agglomérations de moyenne montagne que l’on trouve en Corse. On peut visiter, à Vico même (plus exactement au hameau de Nesa), le couvent Saint-François, institution monastique qui a été fondée au XVème siècle. La région offre de belles randonnées, avec en fond de vallée des lacs d’altitude de toute beauté, comme le lac de Créno dans lequel se reflète la forêt de conifères qui l’entoure.

Pour ceux qui préfèrent la mer, la commune de Créno possède une station balnéaire familiale et agréable à la belle saison, Sagone. Toutes les activités nautiques sont disponibles à Sagone.

Informations pratiques

Mairie : la mairie de Vico est située au cours Joseph Colonna dans le village de Vico. Le personnel municipal est joignable au 04 95 26 60 58

Office de tourisme : à Vico, l’office de tourisme est situé dans la station balnéaire, à Sagone. Leur numéro de téléphone est le 04 95 28 03 46.